La Fabrique Culturelle

La Fabrique culturelle
Arts visuels & numériques

Gilles Boisvert sur fond noir

La Fabrique culturelle La Fabrique culturelle Laurentides

4 avril 2017

Dès ses débuts dans les années soixante, Gilles Boisvert utilise la peinture pour parler de ses préoccupations face au monde qui l’entoure. Indifférent face aux courants en vogue dans les arts visuels à Montréal, il trouve à New-York et dans les livres d’histoire de l’art chinois les bases de sa démarche artistique qui ne le quitteront jamais, mais qui seront en constante évolution. Tout ce qui pique sa curiosité devient un chemin à explorer. Quel que soit le médium (il a touché à la peinture, l’installation, la sculpture, la sérigraphie, l’infographie, l’intégration architecturale, etc.), il y retrouve le même métier; celui de faire parler les images.

L’aspect social est présent d’abord littéralement, grâce à l’utilisation de photos et d’écriture dans ses tableaux, puis de manière plus abstraite, comme dans sa dernière exposition. C’est à son studio qu’il nous accueille, dans une ambiance résolument zen, puis au Centre d’exposition de Val-David où l’on visite sa dernière exposition nommée Divague sur fond noir

L'exposition est présentée jusqu'au 7 mai 2017 au Centre d'exposition Val-David.

http://www.gillesboisvert.net/

Crédits

Réalisation et caméra: Alain Chevarier

Montage : Alain Chevarier et David Jean

Coordination : François DesRochers

Agente de bureau : Nadine Deschamps

Crédits-Oeuvres : Divague sur fond noir, 2017, Gilles Boisvert

Signaler un abus

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.

Vous aimerez aussi

Recevez notre infolettre

S'abonner