La Fabrique Culturelle

La Fabrique culturelle
Cinéma

Starno | L’art fascinant du matte painting

La Fabrique culturelle La Fabrique culturelle Montérégie

28 mars 2017

Comment un banal hôtel de Granby peut-il devenir Venice Beach en Californie? C’est là tout l’art du matte painting et le mystifiant talent de Frédéric St-Arnaud, alias Starno.

Pawn sacrifice. Quantico. The Arrival. Babel. Spider-man. Terminator 4. Star Trek Beyond. Indiana Jones. Votez Bougon. Les Boys, Sin City… et plusieurs autres productions qu’il ne peut pas toujours nommer. En 20 ans de carrière, Frédéric St-Arnaud a travaillé sur plus d’une soixante de films, sans jamais que vous puissiez remarquer la qualité de son travail. C’est justement son objectif : créer l’illusion parfaite.

Le matte painting, ou peinture de cache, consiste à créer des univers virtuels par ordinateur, que ce soit pour le cinéma, la publicité ou les jeux vidéo. On pourrait croire qu’il s’agit d’un art récent, mais le principe existe depuis aussi longtemps que le cinéma, ou presque. À l’époque, un artiste peignait littéralement sur une vitre installée devant la caméra pour créer un décor! Aujourd’hui, les moyens techniques sont quasi infinis et demandent aux créateurs d’allier autant sensibilité artistique que maîtrise technologique.

Originaire de Victoriaville, Frédéric St-Arnaud est maintenant installé dans un petit village de Montérégie, d’où il continue de collaborer avec les plus grands studios de cinéma et de jeux vidéo. Par la force des choses, son pseudonyme artistique Starno est devenu le nom d’une entreprise de réputation internationale.

 

Pour voir la publicité dont il est question, cliquez ici.

http://www.starno.net

Crédits

Coordination : Patrick Douville
Caméra, montage et réalisation : Jean-Luc Daigle

Crédits-œuvres :
Starno

Images tirées de Pawn Sacrifice : courtoisie de MELS

Signaler un abus

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.

Vous aimerez aussi

Recevez notre infolettre

S'abonner