La Fabrique Culturelle

La Fabrique culturelle
Société & musées

1926, c'était la ruée vers l’or à Rouyn-Noranda!

La Fabrique culturelle La Fabrique culturelle Abitibi-Témiscamingue

27 février 2017

Jusqu’en 1920, le peuplement de l’Abitibi-Témiscamingue est essentiellement fait par des Canadiens français. C’est la ruée minière : le cuivre et l’or ont provoqué l’arrivée massive d’immigrants d'Europe de l'Est au début des années 20 qui a complètement modifié la situation. 

Dans la tradition du Klondike, plusieurs villes abitibiennes sont surgies en pleine forêt, peuplées de chercheurs d’or, d’aventuriers, de mineurs et d’hôtels de fortune.

L’Abitibi-Témiscamingue est la seule région du Québec qui a bénéficié d’un apport significatif de l’immigration dans son peuplement. En 1931, les immigrants de l’Europe Centrale et de l’Est constituaient 27% de la population de l’Abitibi.

L’historien Benoit-Beaudry Gourd fait le récit et la synthèse de l’immigration européenne à Rouyn-Noranda au siècle dernier.

Benoit-Beaudry Gourd a récemment publié Avec le rêve pour bagage Les immigrants à Rouyn-Noranda 1925-1980, L’ouvrage décrit l’évolution démographique et socioéconomique des communautés ethniques de Rouyn-Noranda et présente plusieurs de ces hommes et de ces femmes venus à Rouyn-Noranda avec le rêve d’une vie meilleure comme seul bagage. Le livre est illustré par de nombreux documents iconographiques, photos d’archive, tableaux et cartes. L’ouvrage est publié aux Éditions du Quartz.

Crédits

Coordination  Télé-Québec Abitibi-Témiscamingue : Josée Lacoste et André Cullen

Caméra et montage : Éric St-Laurent

Réalisation : André Cullen

Crédit-œuvres : Avec le rêve pour bagage, de Benoît-Beaudry Gourd, Les Éditions du Quartz

Crédit photos : Bibliothèque nationale du Québec

Signaler un abus

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.

Vous aimerez aussi

Recevez notre infolettre

S'abonner