La Fabrique Culturelle

La Fabrique culturelle
Théâtre & scène

La Chapelle | Un théâtre sans étiquette

La Fabrique culturelle La Fabrique culturelle Montréal

30 janvier 2017

Après 25 ans d’existence, le théâtre montréalais La Chapelle poursuit son mandat pluridisciplinaire toujours axé sur l'avant-garde artistique et la relève.

Son directeur Olivier Bertrand, natif de Grenoble en France, raconte son aventure depuis son arrivée au Québec et partage avec La Fabrique sa vision et son approche philosophique.

Située à deux pas du boulevard Saint-Laurent, cette petite salle de spectacles (116 sièges) a été fondée en 1990. Espace de création et de production, c’est aussi un lieu de services et un organisme voué à la promotion des arts de la scène. Sa programmation offre des productions originales interdisciplinaires, du théâtre francophone et anglophone, de la danse contemporaine, des performances, des arts du cirque et de la musique actuelle.

Je me souviens du commentaire d’un spectateur qui sortait de la pièce en disant  « Je n’ai rien compris, mais j’ai adoré ça. » Et cette remarque-là me semblait assez significative, de ce que peut être, et de ce qu’on peut trouver à La Chapelle. La Chapelle c’est ça. Ça veut dire que c’est vraiment donc : Oui un petit théâtre techniquement parlant, mais qui permet justement par son format d’expérimenter avec des artistes de toutes les disciplines, sans pour autant effectivement s’encombrer de la recherche d’une compréhension dans le sens traditionnel à tout prix. ― Olivier Bertrand, 19 janvier 2017

Cette scène effervescente, multidisciplinaire et transgénérationnelle se dirige fièrement vers son trentième anniversaire en 2020.

http://lachapelle.org/fr

Crédits

Coordination : Véronique Labonté

Réalisation, caméra et montage : Jérôme Scaglia

 

Signaler un abus

Commentaires

User

Réjean Desrosiers — Le 2 février 2017 à 9 h 07

Poursuivre le nouveau Je soulève l’approche d’une rencontre L’aventure visionnaire Situé dans mon cœur Créateur d’une vie originale L’actuel change à chaque mouvement Rien n’est fixe La compréhension s’assemble Sans savoir Et tourne les pas Et tourne le coin Quand il n’y a personne Quand il y a une foule Et tourne la langue Qui poursuit l’invisible L’existence avance Réjean Desrosiers © 2017 02 02 001

Vous aimerez aussi

Recevez notre infolettre

S'abonner