La Fabrique Culturelle

La Fabrique culturelle
Cinéma

Ville Neuve | Aux sources de l’animation

La Fabrique culturelle La Fabrique culturelle Montréal

26 janvier 2017

Félix Dufour-Laperrière nous présente son premier long métrage d’animation entièrement fait à la main.

Le cinéma d’animation est un travail minutieux, passionné et quasi monastique. L’ambiance qui règne dans un studio d’animation comme celui où est fabriqué le film Ville Neuve de Félix Dufour-Laperrière est digne de celle de la salle des moines copistes du film Le nom de la rose ! La seule différence, outre le fait que la majorité des animatrices sont des femmes, est le bruit des feuilles, ressemblant à celui d’un papillon. C’est qu’en animation faite à la main, il faut soulever les feuilles de dessins successifs pour voir apparaitre le mouvement sur la table à dessin.

Après de nombreux courts métrages d’animation, Félix Dufour-Laperrière a réalisé un long métrage documentaire en prise d’images réelles, Transatlantique, une œuvre expérimentale saluée par la critique. Le film Ville Neuve sera donc son deuxième long métrage, mais le premier entièrement fait en animation. C’est un travail de longue haleine, d’autant plus qu’aujourd’hui, la plupart des films animés font une grande place à la technologie.

Le film se promène entre le destin d’un couple et celui d’une nation, l’un parfois miroir de l’autre, parfois simplement en résonance, mais toujours liés ensembles. C’est ce lien qui intrigue Dufour-Laperrière. L’intimité du couple, remplie de conflits et d’espoirs, sert de terreau sur lequel sont projetées les aspirations du peuple québécois.

Le film sera complété fin 2017, et après avoir fait la tournée des festivals, il sortira en salles à l’automne 2018.

http://felixdl.com/

Crédits

Coordination : Véronique Labonté

Réalisation et caméra : Alain Chevarier

Montage : David Jean

 

Signaler un abus

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.

Vous aimerez aussi

Recevez notre infolettre

S'abonner