La Fabrique Culturelle

La Fabrique culturelle
Musique

Antoine Corriveau | Les hydravions de trop | Les Sessions #LaFab

La Fabrique culturelle La Fabrique culturelle Montréal

30 novembre 2016

Prestation intimiste d’Antoine Corriveau, enregistrée au Verre Bouteille qui célèbre cette année ses 20 ans. Une histoire d’amour impossible parfaite pour la grisaille hivernale. Accompagné au violon par Julie Boivin, il nous emmène dans une forêt sombre et laisse la mélancolie nous envahir.

Le nouvel album d’Antoine Corriveau Cette chose qui cognait au creux de sa poitrine sans vouloir s’arrêter succède deux ans plus tard à Les ombres longues, prisé par la critique et le public. Ce nouvel opus nous transporte dans un univers dense avec des textes profonds et des orchestrations réussies.

Approfondissant sa quête sur le récent Cette chose qui cognait au creux de sa poitrine sans vouloir s’arrêter, l’artiste se montre sous un jour encore plus limpide. Et si le propos se fait toujours lourd de sens, explorant les petites morts qui jalonnent le chemin, il s’appuie sur une musique contrastée, laissant cette fois-ci une grande place aux cordes, au piano, et aux cuivres qui s’enlacent et s’abandonnent aux étreintes. (Source : site de l’artiste)

Cette prestation intimiste a été enregistrée par La Fabrique au Verre Bouteille. Ce bar-spectacle montréalais, tremplin pour la relève située au croisement des avenues De Lorimier et Mont-Royal, célèbre deux décennies d’existence et de rencontres.

Durant cette année anniversaire, la programmation offrira de nombreux concerts spéciaux et plusieurs surprises. On célèbre ses 20 ans, mais également la richesse de la chanson québécoise.

Pour tout savoir sur la programmation, c’est ici.

http://www.antoinecorriveau.com/

Crédits

Coordination : Véronique Labonté

Réalisation, caméra et montage : Louis-Philippe Chagnon

Technicien généraliste : David Jean

Crédits-Œuvres : Les hydravions de trop de l’album Cette chose qui cognait au creux de sa poitrine sans vouloir s’arrêter, Coyote, 2016

 

Signaler un abus

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.

Vous aimerez aussi

Recevez notre infolettre

S'abonner