La Fabrique Culturelle

La Fabrique culturelle
Danse

L’art fait du bien 3 | Danse et musique | Version intégrale

La Fabrique culturelle La Fabrique culturelle Montréal

31 octobre 2016

Voyez le dossier complet sur L’art fait du bien.

Dans le documentaire L’art fait du bien 3, la musique et la danse permettent aux humains de s’exprimer autrement, sans passer par la parole. On fait connaître six personnes pour qui le rythme, les mélodies et le mouvement apportent un certain bien-être.

La série documentaire L’art fait du bien cherche à démontrer comment la découverte, la pratique et l’amour des arts peuvent faire une différence dans la vie des gens. Le contact avec l’art laisse très souvent une trace dans la tête et dans le cœur. Ces traces sont indélébiles et profondes, parce que l’art fait réfléchir, l’art humanise, l’art fait rêver, l’art émerveille, l’art fait plaisir… l’art soulage, apaise, divertit et réunit !

Pour mieux saisir la portée de chacune des formes d’art, l’équipe de L’art fait du bien a visité les quartiers généraux de cinq grandes institutions culturelles au Québec. En parlant avec ces gens passionnés, des particularités apparaissaient pour chaque forme d’art. Ainsi, les gens du Musée des beaux-arts nous ont parlé de l’art qui fait du bien de façon générale; ceux du Cirque du Soleil, de l’art du cirque qui redonne une place dans la société; les représentants des Grands Ballets Canadiens ont souligné comment la danse thérapie peut jouer un rôle important dans le mieux-être du corps et de l’esprit; ceux de l’Orchestre Métropolitain nous démontrent comment la musique peut accompagner sous toutes sortes de formes le parcours d’une vie, de l’enfance à l’âge mûr; et, finalement, Lorraine Pintal et son Théâtre du Nouveau Monde nous convainquent que l’art dramatique peut donner ou redonner une voix, un corps et une identité à ceux qui n’en ont pas.

Pour ce faire, on demande à des gens de raconter non pas LA grande histoire de l’art, mais bien LEUR histoire toute personnelle de l’art. Des personnages, aux parcours différents, parfois très difficiles, témoignent de leur émerveillement à créer, et, au bout du compte, à se recréer eux-mêmes à travers leurs créations. Ils témoignent également du plaisir qu’ils éprouvent à contempler l’art pratiqué par les artistes. Parce que l’art comporte ces deux facettes tout à fait démocratiques : on a le droit d’INVENTER et le droit de SAISIR.

Ces personnages principaux proviennent de tous les milieux et de tous les coins du Québec. On laisse une grande place aux enfants, pour qui l’éducation artistique est primordiale à l’épanouissement. On laisse une place importante aux gens les plus âgés, qui trouvent dans la pratique artistique un grand bien-être après avoir eu des vies si actives. On entre dans la vie de quelques familles dont les membres vibrent à l’unisson devant la beauté, qui n’hésitent pas à aller aux concerts, à travailler la maîtrise d’un instrument de musique, à danser, à faire du modelage un samedi après-midi ou à fréquenter un musée.

Parallèlement à la rencontre des personnages principaux, L’art fait du bien fait une analyse plus approfondie de la situation par l’entremise d’entrevues avec différents intervenants, experts et praticiens. Des artistes témoignent également de la place qu’occupe l’art dans leur vie, et la place que leur art occupe dans la société.

Film chorale articulé principalement autour des personnages principaux, L’art fait du bien se veut une ode à la vie, à sa beauté, à sa richesse et à la sensibilité des gens. La couleur, la saveur et l’énergie de la série documentaire sont à l’image des gens qu’on y rencontre : simples, dynamiques, vivants, sensibles et inspirants. L’art fait du bien fait la démonstration que pour les humains, la quête de la beauté est une arme puissante pour combattre la souffrance. (Source : Les productions Aidia)

http://aidia.ca/

Crédits

une collection documentaire présentée par LA CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC

avec la collaboration de BNP PARIBAS

un documentaire produit et réalisé par JEAN-SÉBASTIEN OUELLET

recherche et entrevues EMANUELE SETTICASI

direction photo et caméra VANESSA ABADHIR et JÉRÔME LAFLAMME

montage JEAN-SÉBASTIEN OUELLET

musique originale JEAN-SÉBASTIEN OUELLET

son REBECCA BLEAU

habillage graphique oeuvre originale LINO

animation graphique SINDRE ULVIK-PÉLADEAU

une initiative du MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE MONTRÉAL

avec la collaboration de : MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE MONTRÉAL, THÉÂTRE DU NOUVEAU MONDE

CIRQUE DU SOLEIL, LES GRANDS BALLETS, ORCHESTRE MÉTROPOLITAIN et TÉLÉ-QUÉBEC

Signaler un abus

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.

Vous aimerez aussi

Recevez notre infolettre

S'abonner