La Fabrique Culturelle

La Fabrique culturelle
Littérature

Sorti des voûtes | Le premier roman d’Yves Beauchemin

La Fabrique culturelle La Fabrique culturelle Montréal

20 octobre 2016

On connait tous le succès littéraire de l’écrivain québécois Yves Beauchemin pour Le Matou, vendu à plus de 1 500 000 exemplaires en dix-huit langues, et adapté au cinéma et à la télévision. Mais que savons-nous de son premier roman ?

En 1974, entouré de six lecteurs, un jeune et moustachu Yves Beauchemin, à la chevelure épaisse et bouclée discute de son premier roman L’Enfirouapé, dont il obtiendra rapidement le Prix France-Québec.

RÉSUMÉ : Un travailleur qui a tout laissé tomber se fait rouler par un député véreux. En prison durant trois ans, il réfléchit; à sa sortie, il entreprend de se venger. Il devient à sa façon, activiste. Ce roman, conçu avant que n'éclate la crise d'octobre 1970, ajoute à la politique une dimension qui ne s'y trouve pas souvent: l'humour. L'enfirouapé rassemble une galerie de personnages qui pourraient faire sourire ceux de Rabelais. (Source : L’Enfirouapé, Éditeur Stanké, 2008)

Conteur exceptionnel, auteur le plus connu de la Montérégie, Yves Beauchemin adore Montréal et son œuvre est surtout une littérature urbaine. Son premier roman L’Enfirouapé, conçu avant l’éclatement de la Crise d’octobre 1970, se déroule à Montréal sous la Loi des mesures de guerre.

L’idée de l’histoire, l’idée principale, c’est-à-dire l’enlèvement d’un député ça m’est venu avant la Crise d’octobre. C’est pas bien compliqué à expliquer. J’veux dire, y’en avait des enlèvements tous les jours en Amérique du Sud. Puis il y en avait en Allemagne, je pense. Alors pourquoi pas au Québec ? [ …] J’ai fait comme d’autres écrivains d’ailleurs on fait au Québec, sauf que j’ai pris une optique différente. J’ai décidé ; puis ça c’était une gageure qui était difficile. J’ai décidé d’écrire un livre qui se voulait humoristique. Alors que la matière elle-même est très tragique. La Crise d’octobre pour le Québec c’est pas… Ça figure pas parmi ses heures étoilées, si on peut dire.   ̶  Yves Beauchemin, Voulez-vous diner avec moi ? Radio-Québec, 1974.

Depuis 1983, Yves Beauchemin vit agréablement de sa plume, et a été élu à l’Académie des lettres du Québec en 1993. Grand défenseur de la langue française, la qualité de son œuvre, reconnue internationalement, repose sur une écriture sobre avec des histoires pleines d’humour, habilement ficelées.

Crédits

Recherche - Archives : Elene Babova-Gyureva

Extraits : Voulez-vous diner avec moi ? Radio-Québec, 1974

Signaler un abus

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.

S'abonner à l'infolettre

  •  158
  •  2
  •  0

Websérie reliée

Websérie

Sorti des voûtes

Sorti des voûtes

La Fabrique culturelle vous offre une sélection d'archives inédites puisées dans les voûtes de Télé-Québec. Au fil des semaines, vous pourrez découvrir ou redécouvrir les artistes qui ont marqué l'histoire culturelle du Québec.

Vous aimerez aussi

Recevez notre infolettre

S'abonner