La Fabrique Culturelle

La Fabrique culturelle
Cinéma

Rencontre avec Michel Gondry à Rimouski

La Fabrique culturelle La Fabrique culturelle Bas-Saint-Laurent

7 octobre 2016

À l’occasion de la 34e édition du Carrousel international du film de Rimouski, le réalisateur Michel Gondry présentait son dernier long métrage Microbe et Gasoil en ouverture de l'événement. La Fabrique culturelle a profité du passage du cinéaste français dans la région pour s’entretenir avec lui.

L'inventivité de Michel Gondry le consacre comme l'un des maîtres contemporains du visuel. Aux côtés de Chris Cunningham et de Spike Jonze, Gondry réinvente les formes du clip, avec des ressources inattendues : c'est l'usage du morphing sur des grillages pour 'Like a Rolling Stone' des Rolling Stones, des travellings virtuels dans 'Je danse le mia' d'IAM ou des répétitions d'images dans 'A l'envers, à l'endroit' de Noir Désir ; c'est aussi sa collaboration avec Björk, qui découvre son travail grâce aux clips qu'il réalise pour son propre groupe : Oui-Oui. Cette formation pop-rock qu'il crée à la fin des années 1970, au lycée, reste son tremplin. Illustrant lui-même sa musique, Gondry déploie des audaces colorées, et une aisance technique qui le pousse à oeuvrer dans ce domaine. Entre les spots TV - Air France, Gap, Smirnoff - et les clips pour de nombreux artistes - tels The White Stripes, Massive Attack ou Beck -, Gondry émerveille le public et bluffe les professionnels tant son originalité se conjugue avec des prouesses technologiques. Avec l'aide de l'inventif Charlie Kaufman, le cinéma accueille l'univers de l'auteur : 'Human Nature' puis 'Eternal of the Spotless Mind' voient l'enrichissement des scénarios extrêmement construits de Kaufman par les trouvailles de Gondry. 'La Science des rêves', qu'il écrit lui-même, apparaît plus spontané, et son héros - interprété par Gael Garcia Bernal - lui ressemble, tant il transforme le quotidien morose en des décors enfantins et poétiques. Avec 'Soyez sympas, rembobinez', Gondry déclare sa flamme au cinéma et à l'amateurisme. Joyeux bricoleur de l'image et du son, Michel Gondry transforme au cours de son oeuvre la société d'apparence en mythologie du tout-visuel. Après un documentaire hommage à sa grand-mère (’L’épine dans le coeur’, 2009), il s’essaie au blockbuster américain en tournant l’adaptation cinéma de la série télévisée avec Bruce Lee, ‘Le Frelon Vert’, avec Seth Rogen et Cameron Diaz. Début 2011, Le centre Georges Pompidou accueille l’Usine de Films amateurs conçue par Gondry lui-même. Il est le président du jury de la Cinéfondation et des courts métrages du 64e festival de Cannes en 2011. Il revient l'année suivante mais dans la liste des films projetés pour la Quinzaine des réalisateurs avec son film 'The We and the I', dans lequel il ausculte les relations d'une bande de jeunes new yorkais dans un bus. En 2013, il s'attaque à un monument de la littérature française en adaptant 'L'Écume des jours' de Boris Vian. (Source : Le Figaro)

Source : http://cifr.club/

 

 

Crédits

Coordination : Diane Dubé, Diane Néron

Réalisation : Thomy Laporte

Caméra et montage : Bruno Leblond

Crédits-Œuvres : Microbe et Gasoil (2015), Michel Gondry, Partizan et StudioCanal;

La science des rêves (2005), Michel Gondry, Partizan, Gaumont, France 3 Cinéma, Canal+, TPS Star et Mikado Film;

L'écume des jours (2013), Michel Gondry, Brio Films, SCOPE Invest, Scope Pictures;

Eternal Sunshine of the Spotless Mind (2004), Michel Gondry, Focus Features, Anonymous Content et This Is That Productions;

Is The Man Who Is Tall Happy? (2014), Michel Gondry, Partizan;

City Lights (2016), The White Stripes, Michel Gondry, Third Man Record.

Remerciements : Carrousel international du film de Rimouski, Sabrina Boudaoud, Pascale Leprete pour StudioCanal.

 

Signaler un abus

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.

Vous aimerez aussi

Recevez notre infolettre

S'abonner