La Fabrique Culturelle

La Fabrique culturelle
Arts visuels & numériques

Rencontre avec Samuel Breton au Symposium de Baie-St-Paul

Musée d'art contemporain de Baie-Saint-Paul Capitale-Nationale

9 août 2016

Douze artistes du Québec, du Canada, de France, de Suisse et du Sénégal réalisent devant public au Symposium de Baie-Saint-Paul un projet artistique sur le thème ''Mobilités'' sous la direction artistique de Marie Perrault. Portrait d'un des artistes de l'édition 2016 réalisé par GoXplore Charlevoix : de Québec, l'artiste Samuel Breton !

Visitez le 34e Symposium international d'art contemporain de Baie-Saint-Paul et votez pour votre artiste coup de coeur à la station de vote Casino de Charlevoix conçue par MASSIVart ! Le Casino de Charlevoix s’associe à titre de présentateur au Symposium pour remettre une bourse de 2 000 $ à l’artiste coup de cœur du public. Les participant(e)s pourraient eux-mêmes remporter un forfait Casino au Fairmont Le Manoir Richelieu!

La démarche de Samuel Breton s’incarne dans des collages multidisciplinaires, où la poésie agit comme une force d’évocation lui permettant de réinterpréter la réalité.

Il juxtapose et superpose des références à des objets courants pour les sublimer et pour leur conférer à dessein un sens poétique où tout n’est pas dit. Pour ce faire, il use librement de médiums traditionnels, tels le dessin et l’écriture, qu’il allie à la vidéo d’animation. Il explore ainsi les paramètres liant la culture actuelle à celle d’autres époques convoquées par l’image et le langage, la photographie et le cinéma, la mode et le design, ainsi que par le souvenir et l’Histoire.

L’installation vidéo performative développée lors du Symposium s’inspirera d’une icône vestimentaire nordique, soit la traditionnelle botte Sorel, évocatrice des déplacements à pied l’hiver.

Autour d’un modèle datant des années 60 désigné « Eskimo », l’artiste questionnera cette appellation perçue comme péjorative par les Inuit. On a d’ailleurs longtemps cru qu’elle signifiait « mangeur de viande crue », mais on l’associe aujourd’hui au mot innu-aimun (ou montagnais) signifiant « quelqu’un qui lace des raquettes à neige ». Cette chaussure hivernale devient un véritable marqueur temporel du passé. Elle permet d’aborder le thème de mobilité à son premier niveau, celui de l’objet vestimentaire industriel associé à la marche humaine, en même temps qu’elle relate poétiquement les conséquences de la mobilité exploratrice des Européens en Amérique.

Reproduite en format surdimensionné sur le mur de l’atelier, la botte Sorel servira de décor, tour à tour banquise, habitation et bord de mer, où l’artiste jonglera avec le stéréotype de l’Eskimo, à la manière d’une figurine intégrée à une mise-en-scène presque burlesque.

http://symposiumbsp.com/

Crédits

Le Symposium international d'art contemporain de Baie-Saint-Paul est présenté par le Casino de Charlevoix.

Une réalisation GoXplore Charlevoix :

  • Patrice Gagnon
  • Élise Tremblay
  • Shana Warren

 

Le Symposium international d'art contemporain de Baie-Saint-Paul remercie l'artiste Samuel Breton.

Signaler un abus

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.

Vous aimerez aussi

Recevez notre infolettre

S'abonner