La Fabrique Culturelle

La Fabrique culturelle
Arts visuels & numériques

Encres & lumières | Gigantesques graffitis numériques en direct

La Fabrique culturelle La Fabrique culturelle Capitale-Nationale

23 juin 2016

Un vendredi soir de juin, huit étudiants de l’école secondaire Joseph-François-Perrault monopolisent la façade ouest du Grand Théâtre de Québec en couvrant de graffitis virtuels l’immense surface. Une performance numérique étonnante!

Ce projet d’art numérique fait suite à six semaines d’atelier d'initiation au graffiti et au patrimoine bâti sous la direction de Nathalie Côté, artiste muraliste et médiatrice culturelle.  

Encres & lumières allie la technologie, l'art, l’éducation et l’histoire. Ces jeunes du dernier cycle au secondaire ont d'abord appris à mieux connaître les oeuvres architecturales parsemant leur ville. Plus ils s'imprégnaient de l’histoire de ces édifices, plus leur perception s’en trouvait modifiée. Ils ont aussi été initiés à la technologie du graffiti virtuel et ont appris à utiliser les canettes de peinture video. C’est le résultat de ces semaines d’apprentissages et de découvertes que La Fabrique culturelle est allée capter le 17 juin dernier.

Encres & lumières a été conçu par Louis-Robert Bouchard, artiste et directeur du collectif Interférences, arts et technologies et répond de l’appel au projet Graffitis et tags virtuels financé par l’Entente de développement culturel intervenue entre le ministère de la Culture et des Communications et la Ville de Québec. Le projet est parrainé par les productions Recto-Verso.

http://mmrectoverso.org/evenement-encres-lumieres-17-e-18-juin-2016/

Crédits

Réalisation : Franie-Éléonore Bernier

Caméra et montage : Mario Picard

Coordination : Marjorie Champagne

Assistance à la coordination : Pauline Bolduc

Conception Encres & lumières : Louis-Robert Bouchard du collectif Interférences.

Remerciements aux étudiants, professeurs et formateurs impliqués dans le projet Encres & lumières ainsi qu'à l'école Joseph-François-Perrault de Québec.

Signaler un abus

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.

Vous aimerez aussi

Recevez notre infolettre

S'abonner