La Fabrique Culturelle

La Fabrique culturelle
Arts visuels & numériques

Marie-Sol St-Onge | Repousser ses limites

La Fabrique culturelle La Fabrique culturelle Mauricie

2 mars 2016

Les choses allaient rondement pour Marie-Sol St-Onge; la petite famille se portait à merveille, les défis professionnels s'accumulaient, jusqu’à ce que sa vie bascule… Terrassée par la bactérie mangeuse de chair, elle doit subir l'amputation de ses deux bras et de ses deux jambes. De manière admirable, l'artiste peintre traverse l'épreuve et reprend ses pinceaux.

La Fabrique culturelle va à la rencontre de cette artiste lumineuse qui présente, depuis les tragiques événements, sa première exposition.

Jusqu'au 20 mars 2016, le Centre culturel Pauline-Julien propose aux visiteurs la nouvelle collection des toiles de Marie-Sol.

À moitié plein

Cette collection d’une vingtaine de nouvelles toiles a été construite autour de la célèbre expression qui encourage à voir le verre à moitié plein devant l'adversité. Interpellée par le sujet, j’ai tenté de transposer un peu de cette vision positive de la vie dans chacune de mes oeuvres. La couleur est encore une fois très présente et célébrée à travers ma peinture, même si parfois l’unique touche de couleur se retrouve à illuminer un environnement envahi par la grisaille. (Source: Marie-Sol St-Onge, http://lesillusarts.com/)

Crédits

Coordination: Marie-Josée Desjardins, Danielle Brassard

Réalisation: Simon Laganière

Caméra et montage: Luc Lavigne

Crédits-oeuvres: Toiles de la collection À moitié plein, Marie-Sol St-Onge

Remerciements: Centre culturel Pauline-Julien

Signaler un abus

Commentaires

User

Luc Cloutier-Villeneuve — Le 5 mars 2016 à 11 h 40

Voilà une personne qui inspire par son courage et sa volonté de continuer son chemin artistique malgré une tragédie...et au-delà de son histoire, son talent qui peut continuer à se manifester.

User

Turenne — Le 3 mars 2016 à 10 h 23

J'aime beaucoup cette lumière que je retrouve à tout moment dans les toiles de Marie-Sol St-Onge et, comme une surprise agréable, toujours sur un fond d'une très grande simplicité, presque dénudé... Le reflet de son nom : un soleil qui réaparaît toujours...

Vous aimerez aussi

Recevez notre infolettre

S'abonner