La Fabrique Culturelle

La Fabrique culturelle
Arts visuels & numériques

Voir à l’Est au Musée du Bas-Saint-Laurent

La Fabrique culturelle La Fabrique culturelle Bas-Saint-Laurent

18 février 2016

« L’art c’est ce qui rend la vie plus intéressante que l’art » - Robert Filliou. Voici le thème de l’exposition du collectif bas-laurentien Voir à l’Est présentée au Musée du Bas-Saint-Laurent, jusqu’au 6 mars.

« Les artistes du regroupement VOIR À l’EST / ART CONTEMPORAIN  s’inspirent de la célèbre formule de Robert Filliou « L’art c’est ce qui rend la vie plus intéressante que l’art » pour proposer une toute nouvelle œuvre ou une œuvre déjà existante. Ce thème contient une infinité de perspectives et autant de potentiel pour l’imaginaire, car cette phrase nous rappelle qu’il faut voir l’art à travers la vie. Les œuvres présentées s’ouvrent justement sur des intentions, des univers particuliers et des visions qui traversent et habitent chacun de ces artistes. La vie, selon les points de vue, est l’impulsion, le modèle, le leitmotiv, et l’art ne fait que l’exacerber à travers l’expérience de la création.

Le titre énigmatique de cette exposition est une citation de Robert Filliou (1926-1987), un artiste multidisciplinaire franco-américain proche du mouvement Fluxus. Ce dernier ambitionnait d’abolir les frontières entre l’art et la vie. Dans cette phrase qu’il nous offre, et qui tourne sur elle-même, on sent bien que l’art et la vie sont inséparables. Les artistes se nourrissent de leur expérience de vie pour la création de leurs œuvres, mais en même temps, leurs œuvres permettent de révéler bien des facettes de notre propre existence qui seraient autrement passées inaperçues. Ainsi, il semble que les œuvres d’art rendent la vie toujours plus intéressante par tout ce qu’elles nous permettent de découvrir, tout autant pour le créateur que pour le regardeur.

D’ailleurs, Robert Filliou questionne le principe même de création. Selon lui, l’art se doit de refléter l’existence de l’artiste et son contexte de réalisation au sein du grand mouvement de la vie. La pratique artistique est ainsi pour lui plus importante que l’objet lui-même. L’art s’élabore au quotidien, par une variété de mécanismes de création, en passant du bricolage au travail sur le langage artistique, qui permettent l’élaboration de productions uniques inscrites dans l’expérience personnelle du monde. Ainsi, toute comme la vie, la création est un état d’être permanent, et c’est aussi l’expérience de tout un chacun. De là, le principe de l’art vivant.

Sous la coordination de Michel Lagacé, l’exposition réunit des oeuvres de Michel Asselin, Denis Beauséjour, Youri Blanchet, Rino Côté, Édith Croft, Louis-Pier Dupuis Kingsbury, Fernande Forest, François Gamache, Frédéric Henri, Mona Massé, Pilar Macias, Sylvie Pomerleau, Michel Lagacé, Raymonde Lamothe, Jacques Thisdel et Dory’s Tremblay''.

Source : Musée du Bas-Saint-Laurent

 

Crédits

Coordination : Diane Dubé, Diane Néron

Réalisation, caméra et montage : Bruno Leblond

Crédits-Œuvres : Art et vie: suite de symboles et de figures baroques sur de la littérature sur l'art, 2015 © Michel Lagacé / SODRAC (2016), L’étranger nos 1 à 72, 2015 © Michel Lagacé / SODRAC (2016); Carnets de voyage / Une île en soi, nos 1 à 70, 2015, Mona Massé; Lost in Transition, 2015, François Gamache; J'ai mis en boîte 92 artistes. Pouvez-vous deviner lesquels?, 2015-2016, Raymonde Lamothe; Portrait de famille (scène de genre), 2014-2016, Glad Galdiateur, 2014, La mort, c'est ce qui rend la vie plus intéressante que l'art, 2015, La Jérusalem céleste,  2014-2015, Frédéric Henri; Corps identitaires, 2014, Pilar Macias; La quintessence de la vie dans l'art, 2016, Youri Blanchet; Retour en enfance (triptyque), 2015, Michel Asselin; La cueilleuse de l'onde, 2011-2015, Édith Croft; Sens et contresens, 2012-2015, Dory's Tremblay; L'eau clipote et clapite, le coeur s'agite, 2015, Fernande Forest; De tous les temps nos 1-2-3, 2016, Sylvie Pomerleau; Pour en finir avec la culture, 2016, Denis Beauséjour.

Signaler un abus

Commentaires

User

Claude Coulombe — Le 19 février 2016 à 12 h 59

Wow! Je m'y arrête lors de mon prochain passage à Rivière-du-Loup. Salutations à M. Lagacé dont les oeuvres m'interpellent! Recevez l'expression de mon admiration pour votre travail artistique.

Vous aimerez aussi

Recevez notre infolettre

S'abonner