La Fabrique Culturelle

La Fabrique culturelle
Multi

Louise Portal | Aimer, incarner, écrire

La Fabrique culturelle La Fabrique culturelle Côte-Nord

10 février 2016

Du jeu au chant à l’écriture, Louise Portal explore toutes les zones où sa créativité l’entraîne. Ensemble, nous effleurons son parcours artistique multidisciplinaire, qui se développe depuis plus de quarante-cinq ans.

Notre entrevue avec Louise Portal a suivi une rencontre d’inspiration intitulée Le bonheur d’aimer, d’incarner, d’écrire, qu’elle a offerte à la bibliothèque du Cégep de Baie-Comeau dans le cadre du Off-Cinoche, durant laquelle elle a abordé les étapes qui ont jalonné sa carrière d’actrice, les moteurs de sa création et ses rituels d’écriture, depuis le début des années 70 jusqu’à aujourd’hui.

Ce serait le nom de plume de son père, Portal, qui aurait soutenu la jeune Louise Lapointe dans sa quête identitaire, puis dans son envol vers une carrière multidisciplinaire, « du moins, c’est comme ça que je l’analyse, je n’ai pas suivi une thérapie pour ça », lance-t-elle à la blague. Cette jeune femme qui « a commencé à exister » sur les planches, avec une troupe de théâtre amateur dans son Chicoutimi natal, constate aujourd’hui qu’elle a dû passer par le jeu, pour en arriver à l’écriture. Le jeu a comblé son besoin de reconnaissance, son désir de se distinguer des huit Louise de sa classe sans doute, et de sa sœur jumelle. Au fil de l’écriture et de l’incarnation de personnages, Louise Portal s’est révélée. Sa feuille de route compte plus d’une trentaine de productions cinématographiques, une cinquantaine de productions télévisuelles, l’enregistrement de cinq albums comme chanteuse et l’écriture de quinze ouvrages littéraires.

On est l’actrice de la femme que l’on est, mais il ne faut jamais se perdre de vue. Il faut prendre soin de soi, à tous les niveaux, prendre soin de sa créativité et faire des choix judicieux.

Louise Portal le sait par expérience, dans la vingtaine on défriche, dans la trentaine on sème, on s’aime aussi, on sème ce qu’on va récolter dans la quarantaine, dans la cinquantaine on lègue un héritage et dans la soixantaine, on engrange pour les années qu’il reste, parce qu’une fois le cap des soixante ans passé, tout s’accélère.  Aujourd’hui, à la mi-soixantaine, elle est sereine, et elle avance dans la création avec une curiosité toujours renouvelée.

http://www.louiseportal.com/

Crédits

Coordination et réalisation : Virginie Lamontagne

Caméra et montage : Guillaume Thibault

Remerciements : Émilie Dupras-Langlais et l’équipe de la bibliothèque du Cégep de Baie-Comeau ; Camille Vanasse, Agence MVA ; Roxanne Gauthier, coordonnatrice du Off-Cinoche ; Marie-Hélène Beaudry, directrice de Cinoche ; Maryse Lapointe

Signaler un abus

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.

Vous aimerez aussi

Recevez notre infolettre

S'abonner