La Fabrique Culturelle

La Fabrique culturelle
Littérature

Natasha Kanapé Fontaine | femme territoire

La Fabrique culturelle La Fabrique culturelle Montréal

2 février 2016

Native de Pessamit sur la Côte-Nord, Natasha Kanapé Fontaine nous accueille dans la chaleur de son appartement montréalais. Cette jeune Innue nous parle de ses racines et elle slamme pour nous quelques extraits de son tout dernier recueil de poésie : Bleuets et abricots à paraître le 23 février 2016 chez Mémoire d’encrier.

«J’ai envie de mettre des poèmes sur la bouche des gens, j’ai envie que les jeunes filles autochtones finissent par réciter : Je suis femme territoire, j’ai la puissance en moi et je veux reprendre le contrôle de mon souffle.»

Poète, slameuse, comédienne et peintre, cette artiste engagée déploie son talent brute à travers plusieurs formes d’art en nous proposant une réflexion sur le territoire, l’identité et la mémoire.

Aux poètes autochtones déjà établis dans le paysage littéraire, tels que Joséphine Bacon et Rita Mestokosho, s’ajoutent dorénavant de nouvelles voix, entre autres celles de Marie-Andrée Gill, Louis-Karl Picard-Sioui et Natasha Kanapé Fontaine. Cette dernière, poète, slameuse, peintre et militante, offre une poésie puissante, audacieuse, sans concession, qui frappe fort et prend au cœur. Cette poésie vivante et essentielle fait écho à celle de la grande Joséphine Bacon.

(Source : Les Libraires)

Bleuets et abricots est son troisième recueil de poésie. Elle a remporté le Prix de poésie de la Société des écrivains francophones d’Amérique pour N’entre pas dans mon âme avec tes chaussures.

Artiste multidisciplinaire, Natasha kanapé Fontaine a également joué dans la pièce Muliats au Théâtre Denise-Pelletier en  février 2016. Cette pièce est une création des productions Menuentakuan qui souhaitent agir comme point de rencontre entre la culture des Premières Nations et les autres.

Muliats raconte l’histoire d’un Innu de Mashteuiatsh, Shaniss, qui décide de quitter sa réserve pour s’installer à Montréal. Il y fera la rencontre d’un jeune allochtone et montréalais d’origine, Christophe.

Momentanément séparés par le choc de leurs provenances culturelles, ils apprendront, à force de curiosité, à vivre la beauté de leurs différences et chercheront ensemble à résoudre les dissonances identitaires auxquelles ils sont confrontés. Muliats définit le discours commun d’artistes provenant d’horizons divers : innu, huron-wendate, attikamekw, abénakis et allochtone.

(Source : Théâtre Denise-Pelletier)

http://www.denise-pelletier.qc.ca/spectacles/45/

Crédits

Coordination : Véronique Labonté

Réalisation : Myriam Leblond

Caméra : Jérôme Scaglia

Montage : David Jean

Crédits-Œuvres :

Bleuets et abricots de Natasha Kanapé Fontaine – Éditions  Mémoire d’encrier, 2016

Signaler un abus

Commentaires

User

Turenne — Le 6 février 2016 à 12 h 25

On se réappropie notre corps et notre esssence dans un souffle harmonieux. Ce souflle a cheminé de nos ancêtres à nous... Cette conscience nous anime pour transmettre à notre tour l'héritage, tout comme toi, Natasha, qui en reçois le souffle à l'oreille. Merci pour ce beau partage !

User

Turenne — Le 6 février 2016 à 12 h 24

On se réapproprie notre corps et notre esssence dans un souffle harmonieux. Ce souflle a cheminé de nos ancêtres à nous... Cette conscience nous anime pour transmettre à notre tour l'héritage, tout comme toi, Natasha, qui en reçois le souffle à l'orelle. Merci pour ce beau partage !

User

Turenne Joseph — Le 6 février 2016 à 12 h 12

On se réappropie notre corps et notre esssence dans un souffle harmonieux. Ce souflle a cheminé de nos ancêtres à nous... Cette conscience nous anime pour transmettre à notre tour l'héritage, tout comme toi, Natasha, qui en reçois le souffle à l'orelle. Merci pour ce beau partage !

Vous aimerez aussi

Recevez notre infolettre

S'abonner