La Fabrique Culturelle

La Fabrique culturelle
Théâtre & scène

Robert Lepage et Jean-Pierre Cloutier | Réflexion autour de la censure

La Fabrique culturelle La Fabrique culturelle Capitale-Nationale

22 janvier 2016

Partageant la mise en scène de la pièce Quills, Robert Lepage et Jean-Pierre Cloutier prennent un temps d’arrêt pour parler de création et de la censure qui parfois l’accompagne.

Cette œuvre théâtrale, écrite par l’Américain Doug Wright et jouée pour la première fois en 1995, prend prétexte des derniers jours du Marquis de Sade pour aborder la question de la censure versus l’exigeante liberté de création.  En entrevue, Lepage et Cloutier – aussi comédiens dans la pièce – témoignent de certaines tentatives de contrôle de leur travail. Ce texte les amène à se poser des questions fondamentales sur la responsabilité devant accompagner la liberté de créer.

Quills est en représentation  à l’Usine C du 16 mars au 9 avril 2016.

Le Marquis de Sade, né Donatien Alphonse François de Sade le 2 juin 1740, est mort à 74 ans le 2 décembre 1814. Au-delà des clichés liés à ses écrits érotiques et aux scandales qui ont parsemé sa vie, on peut retenir de cette célébrité qu’il a été un homme de lettres, un romancier, un philosophe et un homme politique.

http://www.letrident.com/index.php/alaffiche/quills

Crédits

Coordination Télé-Québec Capitale-Nationale : Marjorie Champagne, Pauline Bolduc

Réalisation, caméra et montage : Mario Picard

Caméra : Dominic Martel

Entrevue : Marjorie Champagne

Crédits-Œuvres : Quills. Texte de Doug Wright. Traduction de Jean-Pierre Cloutier. Mise en scène Jean-Pierre Cloutier et Robert Lepage. Distribution : Jean-Pierre Cloutier, Érika Gagnon, Pierre-Olivier Grondin, Robert Lepage, Jean-Sébastien Ouellette, Mary-Lee Picknell. Une production Ex Machina, en coproduction avec le Trident. 

Extraits de Trainspotting, présenté au Théâtre la Bordée du 27 octobre au 21 novembre 2015, en collaboration avec Projet UN et Théâtre 1re Avenue. Adaptation du roman d’Irvine Welsh par Harry Gibson. Traduction de Wajdi Mouawad // Mise en scène de Marie-Hélène Gendreau

Remerciements : Ex Machina pour les extraits de Les Aiguilles et l'Opium ainsi que le Théâtre du Trident et Eliot Laprise, réalisateur, pour les extraits de Quills.

Signaler un abus

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.

Vous aimerez aussi

Recevez notre infolettre

S'abonner