La Fabrique Culturelle

La Fabrique culturelle
Multi

Monsieur Louis, Monsieur Bandak, et la Syrie disparue

La Fabrique culturelle La Fabrique culturelle Outaouais

14 décembre 2015

Mounir Louis et  Khatchadour Bandak  sont tous deux des Syriens qui vivent à Gatineau, le premier depuis 24 ans, le second depuis à peine 4 ans.   Nous les avons rencontrés dans un café d’Ottawa  où hommes et femmes fument le narghilé  en jouant à des jeux de tables, comme dans la  Syrie d’avant la guerre.   

Tout en faisant une partie de backgammon (inventé dans leur coin du monde il y a 5000 ans), ils évoquent la richesse de ce pays où le temps « se compte en civilisations », selon M. Louis.   C’est sur un poème de Nizar Qabbani, l’un des grands poètes de la langue arabe, qu’ils concluent l’entretien de façon touchante. 

Crédits

Remerciement :  Café Bab-el-Hara

 

Signaler un abus

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.

Vous aimerez aussi

Recevez notre infolettre

S'abonner