La Fabrique Culturelle

La Fabrique culturelle
Meditations on red, #1, #2, #3  Nadia Myre Anishinabe 2013 Impression numérique Les Musées de la civilisation, 2013-177-1, 2013-177-2, 2013-177-3  Jessy Bernier, Perspective

Meditations on red, #1, #2, #3 Nadia Myre Anishinabe 2013 Impression numérique Les Musées de la civilisation, 2013-177-1, 2013-177-2, 2013-177-3 Jessy Bernier, Perspective

1 / 10

Une série de tambours issus de différentes nations autochtones  Jessy Bernier, Perspective

Une série de tambours issus de différentes nations autochtones Jessy Bernier, Perspective

2 / 10

Ka uapatak  Lydia Mestokosho-Paradis Innu, 2013 Œuvre installative, frêne, corde, granit Collection personnelle de l’artiste  Jessy Bernier, Perspective

Ka uapatak Lydia Mestokosho-Paradis Innu, 2013 Œuvre installative, frêne, corde, granit Collection personnelle de l’artiste Jessy Bernier, Perspective

3 / 10

Les raquettes constituaient un moyen essentiel d’avoir accès au territoire l’hiver. Évocatrices du nomadisme et des grandes migrations, elles permettaient de chasser et de se déplacer facilement et rapidement sur la neige. Leurs modèles et leurs dimensions varient selon la nation d’origine, l’activité visée et le type de neige.  Jessy Bernier, Perspective

Les raquettes constituaient un moyen essentiel d’avoir accès au territoire l’hiver. Évocatrices du nomadisme et des grandes migrations, elles permettaient de chasser et de se déplacer facilement et rapidement sur la neige. Leurs modèles et leurs dimensions varient selon la nation d’origine, l’activité visée et le type de neige. Jessy Bernier, Perspective

4 / 10

Kayak, ballon et anorak Inuit  Nos mères et nos grands-mères confectionnaient le revêtement des kayaks.  Il fallait que le revêtement reste humide pendant la couture, il fallait aller vite pour que ça ne sèche pas. C’était les hommes qui s’occupaient des enfants dans ces moments-là. Ils préparaient du phoque. Les hommes aidaient très gentiment les femmes qui cousaient le revêtement du kayak. Lizzie Irniq et Alasie Koneak, Inuit  Kayak Kagle Ningniok Inuit, Kangiqsujuaq 1960 Peau de phoque, bois Les Musées de la civilisation, 65-581  Ballon Inuit, Kangirsuk Nerf de caribou, peau de caribou, peau de phoque annelé Les Musées de la civilisation, 68-2888  Anorak Inuluk Inuit, Puvirnituq 1965 Peau de caribou, nerf Les Musées de la civilisation 65-494 Jessy Bernier, Perspective

Kayak, ballon et anorak Inuit Nos mères et nos grands-mères confectionnaient le revêtement des kayaks. Il fallait que le revêtement reste humide pendant la couture, il fallait aller vite pour que ça ne sèche pas. C’était les hommes qui s’occupaient des enfants dans ces moments-là. Ils préparaient du phoque. Les hommes aidaient très gentiment les femmes qui cousaient le revêtement du kayak. Lizzie Irniq et Alasie Koneak, Inuit Kayak Kagle Ningniok Inuit, Kangiqsujuaq 1960 Peau de phoque, bois Les Musées de la civilisation, 65-581 Ballon Inuit, Kangirsuk Nerf de caribou, peau de caribou, peau de phoque annelé Les Musées de la civilisation, 68-2888 Anorak Inuluk Inuit, Puvirnituq 1965 Peau de caribou, nerf Les Musées de la civilisation 65-494 Jessy Bernier, Perspective

5 / 10

Migration La sculpture inuit  À l’automne 1948, un jeune artiste et designer, James Houston, arrive à Inukjuak et s’intéresse aux sculptures et autres objets sculptés que les inuit échangent avec leurs visiteurs depuis déjà des quelques décennies. Il ramène des sculptures pour une exposition à la Guilde canadienne des métiers d’art à Montréal au printemps 1949. C’est un engouement immédiat pour ces sculptures de pierre aux formes épurées qui témoignent de la créativité, de la débrouillardise et de la richesse de la culture de ce peuple encore largement méconnu. En quelques années, les sculptures et les gravures inuit deviennent une source de fascination internationale.  Sculpture par Joe Talirunnilik. Inuit, Puvirnituq  20e siècle, Ivoire de morse, stéatite, peau de phoque et intestin de phoque. Les Musées de la civilisation, restauration effectuée par le Centre de conservation du Québec, 71-521 Jessy Bernier, Perspective

Migration La sculpture inuit À l’automne 1948, un jeune artiste et designer, James Houston, arrive à Inukjuak et s’intéresse aux sculptures et autres objets sculptés que les inuit échangent avec leurs visiteurs depuis déjà des quelques décennies. Il ramène des sculptures pour une exposition à la Guilde canadienne des métiers d’art à Montréal au printemps 1949. C’est un engouement immédiat pour ces sculptures de pierre aux formes épurées qui témoignent de la créativité, de la débrouillardise et de la richesse de la culture de ce peuple encore largement méconnu. En quelques années, les sculptures et les gravures inuit deviennent une source de fascination internationale. Sculpture par Joe Talirunnilik. Inuit, Puvirnituq 20e siècle, Ivoire de morse, stéatite, peau de phoque et intestin de phoque. Les Musées de la civilisation, restauration effectuée par le Centre de conservation du Québec, 71-521 Jessy Bernier, Perspective

6 / 10

Outils de vannerie. Les outils sont très symboliques ; c'est en quelque sorte le prolongement de l'individu. C'est quelque chose de très près de soi, que l'on garde toute sa vie et lègue à ses enfants. Atelier sur les objets, Waban-Aki (Abéniaquis)  Panier à ouvrage Waban-Aki 20e sièce Frêne, herbe, foin d'odeur Les Musées de la civilisation 71-689   Panier à trico Waban-Aki  Odanak  Frêne, foin d'odeur  Les Musées de la civilisation 1991-3492   Boîtes à gants  Waban-Aki  19e siècle Foin d'odeur Les Musées de la civilisation 2001-11  Jessy Bernier, Perspective

Outils de vannerie. Les outils sont très symboliques ; c'est en quelque sorte le prolongement de l'individu. C'est quelque chose de très près de soi, que l'on garde toute sa vie et lègue à ses enfants. Atelier sur les objets, Waban-Aki (Abéniaquis) Panier à ouvrage Waban-Aki 20e sièce Frêne, herbe, foin d'odeur Les Musées de la civilisation 71-689 Panier à trico Waban-Aki Odanak Frêne, foin d'odeur Les Musées de la civilisation 1991-3492 Boîtes à gants Waban-Aki 19e siècle Foin d'odeur Les Musées de la civilisation 2001-11 Jessy Bernier, Perspective

7 / 10

Mikwetc Manto Jacques Newashish Atikamek Nehirowisiw 2013 Bois, textile, pierre Collection personnelle de l’artiste L’installation est un lieu de méditation et de réflexion ainsi qu’un lieu de remerciement aux Manto (esprits). Jessy Bernier, Perspective

Mikwetc Manto Jacques Newashish Atikamek Nehirowisiw 2013 Bois, textile, pierre Collection personnelle de l’artiste L’installation est un lieu de méditation et de réflexion ainsi qu’un lieu de remerciement aux Manto (esprits). Jessy Bernier, Perspective

8 / 10

Portes-bébé Kanien'keha:ka faits de bois, métal, peinture, peau et cuit. Les Musées des la civilisation, 68-3082, 68-3081, 68-3092  Jessy Bernier, Perspective

Portes-bébé Kanien'keha:ka faits de bois, métal, peinture, peau et cuit. Les Musées des la civilisation, 68-3082, 68-3081, 68-3092 Jessy Bernier, Perspective

9 / 10

Un chemin des mocassins Si les patrons et les motifs diffèrent d’une région à l’autre, les mocassins constituent un élément essentiel du costume traditionnel autochtone en Amérique du Nord. Ils ont été portés au quotidien jusqu’au 19e siècle et sont aujourd’hui de véritables représentations de l’autochtonie en Amérique. Le chemin des mocassins illustre ici la longue marche des luttes autochtones, complexes et multiples. Jessy Bernier, Perspective

Un chemin des mocassins Si les patrons et les motifs diffèrent d’une région à l’autre, les mocassins constituent un élément essentiel du costume traditionnel autochtone en Amérique du Nord. Ils ont été portés au quotidien jusqu’au 19e siècle et sont aujourd’hui de véritables représentations de l’autochtonie en Amérique. Le chemin des mocassins illustre ici la longue marche des luttes autochtones, complexes et multiples. Jessy Bernier, Perspective

10 / 10

Société & musées

C’est notre histoire. Premières Nations et Inuit du XXIe siècle

Les Musées de la civilisation Capitale-Nationale

7 mars 2014

C’est notre histoire. Premières Nations et Inuit du XXIe siècle, une exposition proposant une réflexion sur ce que signifie être autochtone au XXIe siècle. Découvrez leur histoire, leur culture.

Une réalisation en étroite concertation avec les onze nations autochtones* :
• Atikamekw Nehirowisiwok
• Waban-Aki (Abénaquis)
• Anishinabeg (Algonquins)
• Innus (Montagnais)
• Kanien’kehá:ka (Mohawks)
• Hurons-Wendat
• Wolastoqiyik (Malécites)
• Eeyou (Cris)
• Mi’gmaq, Naskapis
• Inuit

* Les Musées de la civilisation mettent de l'avant les ethnonymes autochtones par respect pour les langues vernaculaires.

Une exposition, onze nations, cinq thèmes
• Ce que nous sommes aujourd’hui - La réserve, nos communautés.
• Nos racines (paléohistoire et histoire)
• La grande tourmente – La colonisation
• La décolonisation – La guérison
• De quoi rêve-t-on pour l’avenir?

Plus de 400 objets porteurs de sens provenant des collections du Musée
• sculptures inuit
• costumes de cérémonie, coiffes et vêtements
• wampums en perles de coquillage
• tambours
• couteaux croches
• rabaska (grand canot en écorce de bouleau)
• kayak inuit
• Inukshuk

Plusieurs œuvres d’artistes autochtones contemporains
• Jacques Newashish (Atikamekw Nehirowisiwok)
• France Trépanier (Kanien’kehá:ka et Québécoise)
• Nadia Myre (Anishinabe)
• Teharihulen Michel Savard (Huron-Wendat)
• Virginia Pésémapéo Bordeleau (métisse, Eeyou)
• Marc Siméon (Innu)
• ...et Le grand récit de Naomi Fontaine, écrivaine autochtone

...mais aussi des projections sur écrans géants, des documents audiovisuels, des témoignages filmés, présentés dans un design résolument contemporain, d’après une mise en scène d’Yves Sioui Durand.

https://www.mcq.org/fr/exposition?id=26532

Signaler un abus

Commentaires

User

Michelle Beauvais, tisserande et chercheure, artiste, designer. — Le 10 janvier 2015 à 22 h 25

D'une grande importance.

Vous aimerez aussi

Recevez notre infolettre

S'abonner