La Fabrique Culturelle

La Fabrique culturelle
Exposition Ces objets du désir  José Luis Torres

Exposition Ces objets du désir José Luis Torres

1 / 1

Arts visuels & numériques

Exposition Ces objets du désir José Luis Torres

Centre d'exposition de Val-David Laurentides

17 avril 2014

22 Mars 2014 — 18 Mai 2014

«Tout le projet met en œuvre une esthétique du ramasseur sur une pratique providentielle», précise José Luis Torres qui réunit et relie des objets porteurs d’un récit, d’un passé, de réminiscences, d’une identité perdue et retrouvée. À notre image, ces objets remplis de souvenirs et d’intentions témoignent de notre ère. Parmi ce mélange d’objets, il y a ceux auxquels on tient et les autres. Pêle-mêle, leur présence dans l’installation rappelle combien tout n’est que vanité à la manière des objets peints jadis dans les natures-mortes. Memento mori, y voyait-on. Tempus fugit. Réfléchir à tout cela n’est pas un luxe, hier comme aujourd’hui , alors qu’à l’heure de l’obsolescence programmée et de la surconsommation, on n’a jamais produit autant de déchets qui font déborder tout autant les poubelles que les bacs de recyclage. En fait, Torres marie des objets personnels à des objets récupérés, empruntés temporairement à des centres d’entraide. Et puis, José Luis Torres vous invite à prendre part à sa démarche en apportant vos propres choses avant le 15 mars afin de les intégrer à son installation le temps de l’exposition. Et si vous le désirez, vous pourrez vous en départir, transformant votre don en une forme de legs aux centres d’entraide participants. Le Centre remercie pour leur aimable collaboration Louise Griffiths (Boutique Les Abeilles de Val-David, Stéphane Bellefleur (les Artisans Recycleurs) et Hugo Lajeunesse (comptoir familial de la Fondation médicale des Laurentides et des Pays-d’en-Haut).

Crédits:

Oeuvre: José Luis Torres

Texte: Manon Regimbald

Photo: Chloé Beaulac

 

http://www.culture.val-david.qc.ca/pages/Expositions/cesobjetsd/index.php

Signaler un abus

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.

Vous aimerez aussi

Recevez notre infolettre

S'abonner